Délégationde l’Hérault

Randonnée solidaire

À la Tour Carbonnière d’Aigues-Mortes

Le Secours Catholique de l’Hérault a initié le 14 janvier 2020, une randonnée solidaire au départ d’Aigues-Mortes.

Daniel fait le récit de cette ballade.

Vous trouverez les photos de cette randonnée dans le PORTOFOLIO ci-contre à gauche =>

Randonnée solidaire

publié en janvier 2020

« Nous sommes dix au départ de cette randonnée depuis la gare d’Aigues-Mortes.

Contrairement à ce que la plupart de nous pensaient, cette gare n’est pas désaffectée et elle fait partie des nombreux arrêts sur la voie ferrée reliant Nîmes au Grau-du-Roi, où la circulation est quotidienne.

Nous avons commencé à marcher sous un ciel nuageux, mais vers la mer, on a entrevu des déchirures laissant présager de belles éclaircies dont nous avons bénéficié tout au long de l’après-midi.

Nous avons longé tout d’abord un canal bordé par de nombreuses et grosses péniches transformées en habitations. Manifestement certaines, aménagées avec goût, n’ont pas navigué depuis belle lurette.

Nous avons débouché ensuite sur le canal du Rhône à Sète que nous avons franchi par un pont routier pour nous engager aussitôt sur une longue et élégante passerelle sur pilotis qui nous a menés à la Tour Carbonnière, construite au 13e siècle pour défendre la ville d’Aigues-Mortes, classée monument historique depuis 1889.

Cette tour de section carrée est plantée au milieu des marais, sur l’ancienne route venant du Nord. Étant à l’époque le passage obligé pour accéder à Aigues-mortes, son franchissement faisait l’objet d’un péage. Elle était tenue par un châtelain et plusieurs gardes.

La terrasse pouvait supporter 4 pièces d’artillerie.

Jadis, la route traversait la tour par une porte défendue par une herse.

Depuis la terrasse, librement accessible par un escalier à vis, nous avons apprécié la vue dominante sur les marais et les roselières de la Petite Camargue ou Camargue gardoise.

Côté Nord, le ciel couleur anthracite masquait hélas les Cévennes et même le Pic Saint-Loup.

Puis nous avons pris la pause méridienne au bord du canal après avoir admiré aigrettes, hérons, cygnes, flamants roses et autres oiseaux dans les marais.

Nous avons fait ensuite le tour de la vaste marina d’Aigues-Mortes dont l’architecture néo-provençale est discutable, pour déboucher face à la Tour de Constance et aux remparts impressionnants qui évoquent à la fois l’embarquement de Saint-Louis en 1248 pour sa première croisade et la longue détention de Marie Durand.

Après un coup d’œil sur l’étonnant pont tournant ferroviaire permettant aux trains d’enjamber le canal, nous sommes allés prendre un pot sur la place Saint-Louis pour clôturer la journée.

Un grand merci à tous ceux qui m’ont accompagné dans la bonne humeur. »

Daniel


Retrouvez quelques photos de cette belle promenade en cliquant ci-dessous :

Photo 1 ------ Photo 2 -------Photo 3------Photo 4

Photo 5------Photo 6------Photo 7------Photo 8

Imprimer cette page

Portfolio