Délégationde l’Hérault

Coronavirus Covid-19

Suspension des activités

Nous vivons une période très particulière.

L’épidémie de covid-19 en est à un stade qui a amené le gouvernement à décider de mesures très fortes afin de protéger l’ensemble de la population.

Mais la situation a évolué.

Dans un esprit de responsabilité, nous avons pris la décision suivante :

Nous demandons à toutes les délégations de suspendre l’ensemble des activités avec des personnes accueillies, sans exception, à compter de mardi 17 mars au plus tard.

Coronavirus Covid-19

publié en avril 2020

Le Secours Catholique s’est donné pour mission de protéger les plus vulnérables. Avec cette épidémie, les personnes vulnérables, ce sont les personnes que l’on accueille, mais ce sont aussi nos bénévoles, ainsi que les salariés.

Entre notre devoir de protection des personnes et notre désir de poursuivre notre mission de service aux plus démunis, les décisions n’étaient pas faciles à prendre. Jusqu’à aujourd’hui, les bureaux de chaque délégation ont cherché à y apporter les réponses adéquates, avec célérité, en fonction des réalités de leur territoire, et nous tenons à vous en remercier.

La suspension des activités ne signifie pas une suspension des aides : nous invitons, dans la mesure du possible, les délégations à mettre en place une « hotline » qui pourra être affichée - en plusieurs langues - dans tous les lieux d’accueil de façon à orienter les personnes qui se présentent et à répondre aux cas d’urgence.

Cette période de huit jours doit permettre d’identifier les activités essentielles pour la vie des personnes accueillies, et de s’organiser pour en assurer la continuité, en mobilisant les ressources et les énergies disponibles.

Dans ce même esprit de garantir une continuité des services essentiels aux personnes les plus démunies, nous prendrons contact avec les autres grandes associations nationales de solidarité afin de coordonner les réponses.

Il est également de la responsabilité du Secours Catholique d’interpeller les pouvoirs publics afin que cette crise, et ses conséquences sur nos activités, ne soient pas préjudiciables aux personnes que nous rencontrons. Dans le prolongement de la décision annoncée par le chef de l’État de prolonger de deux mois la trêve hivernale, nous demanderons, au niveau national, que des mesures soient prises pour éviter les ruptures de droits, les sanctions en cas de non présentation pour des démarches administratives…

Extraits du message de :

  • Véronique Fayet Présidente Nationale
  • Hervé Perrot Aumônier général
  • Vincent Destival Délégué général

concernant les Directives Nationales du Secours Catholique.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne