Délégationde l’Hérault

Carnet de voyage au Burkina Faso : 4e jour

Au bout de 115 km de piste nous avons eu encore l’émotion de découvrir toute l’hospitalité d’un village : Tankienga.

Quelques villageois nous ont ouvert la route à dos d’âne et à moto pendant 4 km jusqu’à l’entrée du village.

À la suite du découragement de certaines femmes de Kiendpalogo confrontées à l’éloignement du barrage, et du fait que le village de Tankienga est isolé du point de vue des infrastructures, l’OCADES [1] a choisi de tenter l’expérimentation d’un nouveau groupement de femmes. Sur une parcelle de 2 000 m², l’OCADES a demandé à modifier le projet initial pour mettre en œuvre l’arrosage au goutte-à-goutte avec le financement de Cash Solidarité, partenaire apporté par le Secours Catholique.

Une exposition photo nous a permis de constater les réalisations pour une première année d’exploitation. Les plantations sont denses et les récoltes de qualité (oignons, aubergines et choux).

Après cette expérience le comportement des hommes du village est en voie d’évolution pour reconnaître la place des femmes dans ce groupement. « On n’empêche pas les femmes d’aller aux réunions, on permet aux femmes d’assister aux rencontres en prenant à notre compte certaines tâches traditionnelles qui leur reviennent, pour leur permettre de participer aux formations sur quatre jours. »

La rencontre sous l’arbre à palabre s’est poursuivie par les échanges de cadeaux : nos hôtes de Tankienga nous ont offert un bélier, quatre coqs, 5 kg d’œufs que nous avons ramenés à la mission dans le coffre des voitures…

À bientôt pour partager la suite de notre aventure !

[1] Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES-Caritas Burkina).

Imprimer cette page

Faites un don en ligne