Délégationde l’Hérault

Carnet de voyage au Burkina Faso : 7e jour

Dans la matinée nous nous sommes rendus à Lebda, village situé à 15 km de Kaya et qui dispose d’une plateforme multifonctionnelle (PTFM) pour la lutte contre la pauvreté, une des premières installées.

La PTFM de Lebda est une entreprise de services énergétiques, créée et gérée par un groupement de femmes. La plateforme est aussi une infrastructure d’énergie décentralisée au sein du village, conçue pour se substituer à la force motrice des hommes et des femmes. Cette plateforme se compose de divers éléments : un moteur Diesel, un alternateur et quelques modules de base tels qu’une décortiquée, un moulin à meules de pierre, un moulin à meules métalliques, une concasseuse, un chargeur de batteries, un poste à souder.

En décembre 2013, la PTFM de Lebda a été transformée en plateforme gazole/solaire. Cet équipement joint au dynamisme de son chef a permis une transformation considérable et rapide de Lebda comme de sa population. Par exemple, certains hommes de ce village nous expliquaient leur grande pauvreté et la dureté du travail des femmes qui devaient, il y a quelques années, puiser l’eau au barrage de Kaya. À présent, l’eau est sur place (puits à grands diamètre), avec éclairage public et signalisation urbaine, un collège, un internat de garçons, un foyer de filles (prévu en septembre).

Nous avons beaucoup apprécié la discussion avec les hommes, qui ont valorisé le travail accompli par les femmes et rendu hommage au chef de village, médecin chirurgien de son état. Nous avons suivi le processus de fabrication du mougdougou (boules de farines de mil et arachides) par les femmes et avons dégusté le produit fini. Cette fabrication représente une des activités génératrices de revenus. L’organisation de ces femmes (technique de fabrication du produit, hygiène, coordination du groupe) nous a fortement impressionnés.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne